Collège Georges Politzer Évreux

Accueil > Nouvelles à chute... > Devinez la chute de Jalousie , par Aminata

Devinez la chute de Jalousie , par Aminata

samedi 20 novembre 2010, par M. Gillmann

Les élèves de 3ème C ont rédigé des nouvelles à chute. Elles sont publiées sur le site, sans la fin : à vous, chers lecteurs, de la deviner et de la poster en cliquant sur "Répondre à cet article". Les chutes originales seront publiées dans trois semaines.

Jeanette vivait dans un petit village, seule avec son chien et son fils Jean. Le père avait disparu, quatorze ans auparavant. Jean avait du mal à rester confiné à l’intérieur, avec sa mère qui broyait du noir. Il préférait aller dehors avec sa bande d’amis.

Un jour, Jean était arrivé en avance dans le parc où les garçons avaient l’habitude de se rencontrer. Il croisa une jeune fille, qui semblait pressée, comme si elle allait à un rendez-vous. Dans sa hâte, elle avait perdu une boucle d’oreilles. Jean la ramassa et la lui donna. C’est alors qu’il vit son visage, le plus mignon qu’il n’ait jamais vu.

Marc était arrivé au rendez-vous avec un peu de retard. Il n’eut que le temps de voir Céline dévorer du regard Jean. Les deux amoureux s’en allèrent, en se tenant par la taille. Marc partit en courant, sanglotant de rage, et marmonnant un plan de vengeance. Ce jour-là, la bande ne fut pas au complet.

Le lendemain, Jean rejoignit ses amis dans le parc. Marc lui demanda sur un ton sec : « Pourquoi tu n’étais pas là, hier ?
- J’avais un rendez-vous avec ma mère .
- Tu mens, car je t’ai vu avec la fille.
- Je ne suis pas obligé de te dire tout ce que je fais.
- Figure-toi que Céline était ma petite amie ! », explosa Marc. Sa voix tremblait. « Désormais, tu ne fais plus partie des nôtres,on ne veut plus te voir. Tu peux partir... »

Jean fut surpris. Céline ne lui avait pas parlé de Marc. Dépité d’avoir perdu ses amis, il rentra chez lui, décidé à se confier à sa mère.
« Maman, mes copains m’ont rejeté.
- Pourquoi ?
- Parce que je sors avec une fille. Ils m’ont vu et comme Marc est très jaloux, ils ont dit que je ne fais plus partie des leurs.
- Comment ça ? Tu as une copine et tu ne m’as même pas prévenue ! » La mère fixait intensément son fils, sa lèvre inférieure tremblait.
« Tu vas me laisser, c’est ça ? Partir, comme ton père est parti ?
- Maman, calme-toi, je l’aime et je veux être avec elle, mais c’est pas pour autant que je te laisserai toute seule.
- Non, tu restes avec moi ! » Jeannette s’énerva de plus en plus et jeta la table qui se trouvait entre eux . « J’ai pas envie que tu partes, je t’aime. » Le visage baigné de larmes, la mère serra très fort son fils dans les bras.

Le lendemain matin, lorsque Jeannette frappa à la porte de la chambre de Jean pour le réveiller, elle n’entendit aucun bruit. La mère poussa la porte...

Pour connaître la chute, cliquez ici...

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.