Accueil > Nouvelles à chute... > Devinez la chute d’ Une seconde vie , par Quentin

Devinez la chute d’ Une seconde vie , par Quentin

samedi 20 novembre 2010, par M. Gillmann

Les élèves de 3ème C ont rédigé des nouvelles à chute. Elles sont publiées sur le site, sans la fin : à vous, chers lecteurs, de la deviner et de la poster en cliquant sur "Répondre à cet article". Les chutes originales seront publiées dans trois semaines.

Un jour de septembre, deux frères prenaient face à face leur petit déjeuner. Depuis seize ans, jour pour jour, c’est-à-dire depuis la naissance de Jonathan, leur mère était décédée. Un drôle de jour d’anniversaire…

Jonathan était un grand brun aux yeux clairs et grands ouverts. Son frère, Brice, avait plutôt de longs cheveux blonds. Le portrait craché de leur père. En plus, il partageait la même passion : rester auprès des chiens.

Jonathan se sentait coupable de la mort de leur mère. Le bus dans lequel sa mère avait accouché avait dégringolé dans le ravin. Seul l’enfant avait été sauvé, tous les passagers avaient péri dans les flammes.

Pour lui remonter le moral, Brice décide d’emmener son frère dans un square. Jonathan esquisse un faible sourire et accepte ..

Ils emmenèrent leur chien. Les deux jeunes ne parlaient à personne, perdus dans leur pensée … Au détour d’un sentier, ils aperçurent une femme brune au regard affolé : son chien s’était égaré dans le square.

Elle avait l’air fragile. Ses grands yeux clairs étaient larmoyants, et regardaient dans toutes les directions. Ils décidèrent donc de l’aider. Leur chien renifla bien vite les traces du fuyard, qui s’était tapi derrière un massif de fleurs. C’était un très vieux chien, le pelage avait complètement blanchi. Il émit un étrange grognement en voyant les deux garçons. Stéphanie leur expliqua qu’elle tenait beaucoup à son chien. D’ailleurs, c’était sa seule famille, depuis bien longtemps.

Pour remercier les deux frères, Stéphanie leur proposa de venir boire un verre chez elle. Ils acceptèrent.
« Viens, Jonathan », dit-elle à son chien...

Pour connaître la chute, cliquez ici.

Messages

  • Je pense que la femme brune qui a perdu son chien est la mère de Jonathan. Elle pense peut-être que son fils est mort et qu’elle est la seule rescapée de l’accident, elle pense donc avoir perdu son fils. Elle a adopté un chien qu’elle a appelé Jonathan en souvenir du nom qu’elle souhaitait donner à son fils. Ils se rendront compte en allant chez elle qu’elle est leur mère.

  • « Viens, Jonathan », dit-elle à son chien...
    "Jonathan ?, s’étonna le jeune homme du même nom.
    - Oui, répondit la femme. C’est le seul nom dont je me souvienne de mon ancienne vie : je suis amnésique depuis un accident de bus, il y a seize ans."

  • Je pense que Stéphanie est la mère des deux chiens, car son fils s’appelle Jonathan.

  • Ils arrivèrent dans l’appartement de Stéphanie puis elle leur demanda ce qu’ils voulaient boire.
    « Du coca, s’il vous plait »répondirent en même temps les garçons. Elle leur donna le coca puis elle dit : « votre mère sait que vous êtes dehors ? »
    Les garçons ne savaient pas quoi dire. Brice changea vite de sujet pour pas que de mauvais souvenirs lui reviennent en tête. Il pensait, effectivement qu’il était responsable pour la mort de leur mère...
    « Vous avez des enfants ? »
    la femme hésita quelques instants puis raconta : « Oui... Il y a seize ans j’avais un garçons qui se nommait Brice comme toi et j’étais enceinte aussi... J’allais accouché d’un garçon quand le bus dans lequel je me trouvais a eu un accident. Lorsque l’ambulance est arrivée, je leur ai donné le nom de l’enfant que je portais car j’ai cru que j’allais y rester. C’était Jonathan. Ensuite j’ai perdu connaissance. On m’a ramené à l’hôpital où je suis restée quinze ans. Je suis sortie de l’hôpital il y a un an maintenant. Je suis allée voir où j’habitais avant... Les voisins m’ont dit que la personne avait déménagé. Je suis si triste depuis... »
    Jonathan demanda : « Vous n’avez pas essayer de les retrouver ?
    - si mais j’ai perdu espoir. J’avais un mari, une famille... Maintenant, plus rien ! Mon mari s’appelait Noa diorama.
    - Vous êtes sûre de ce que vous dites ?
    - oui
    - Mon père s’appelle aussi comme cela. Il y a un peu trop de coïncidences... Je crois que vous êtes notre mère... »
    Ils se décident à aller voir leur père immédiatement,. Avant de partir, Stéphanie prend le temps de s’arranger un peu. Elle se maquille, se coiffe parfaitement, met du parfum et ses hauts talons. Dès qu’elle l’aperçut de loin, elle sut qu’il ne lui était pas inconnu. Ils se regardèrent et ne purent prononcer que ces deux mots : « c’est toi ! »

  • « Viens,Jonathan,dit-elle a son chien.......
    - Ah le chien s’appelle comme moi quel hasard ? , dit Jonathan.
    - Oui ce sont les seuls noms qui ont refait surface dans mes souvenirs. Il n’y avait que ces prénoms là ! », lui répondu Stéphanie. Elle les invita à prendre le thé chez elle et ils acceptèrent.
    Quand il arrivèrent chez elle Brice lui demanda :
    « Avez vous une famille ?
    - j’ai perdu ma famille il y a une dizaine d’année !! »
    Brice,curieux la questionna : « Comment ça vous avez perdu votre famille ?
    - Il y a une dizaine d’années, j’ai eu un accident. Après cela j’ai été hospitalisée... J’étais dans le coma. Il y a cinq ans je me suis réveillée et les médecins m’ont dit que j’avais perdu la mémoire. Il y a peu de temps de cela, des noms, des mots, des souvenirs de famille me sont revenus. Alors je me suis mise à la recherche de ma famille.... »
    Jonathan dit à son frère « on pourrait l’aider... » Stéphanie se sentit mise à l’écart et déclara : « Je n’aime pas quand les gens chuchotent...
    - Pardon interrompit Jonathan. On se disait qu’on pourrait vous aider... »
    Ils réfléchirent tous les trois ensemble à une idée. Brice en eut une. Il proposa de faire une liste de tous les souvenirs qui revenaient à l’esprit de Stéphanie. Ils sortirent un papier et commencèrent a écrire :
    -Jonathan
    -accident
    - bus
    -2 fils
    -père
    -accouchement

    Il n’y avait que ça... Les deux garçons se regardèrent, interdits. Ils dirent qu’ils avaient besoin de se parler et se rendirent à la cuisine.
    « C’est sure que ces notre mère, dis Brice. T’as vu ça, ces mots quelle vient de nous dire ?
    - Tu crois qu’on doit lui dire pour maman
    - je ne sais pas
    - on devrait lui dire... »
    Ils retournèrent avec Stéphanie et lui dirent pour leur mère et là il y eut un moment de silence …..
    Stéphanie se sentit mal à l’aise ;elle était sans voix, elle ne croyait pas ce qu’elle venait d’entendre. Elle leur demanda de partir avec gentillesse et alla se coucher.
    Quand ils arrivèrent chez eux, ils expliquèrent tout a leur père.
    À son réveil, elle eut un souvenir lui revient. Se souvenir était une photo de famille où il y avait Brice et son mari. Le lendemain quand Brice et Jonathan revinrent chez Stéphanie, ils la virent heureuse. Elle les prit dans ses bras. Jonathan lui demanda la raison de ce bonheur pourquoi tout cet amour pour eux... Elle leur dit : « Je suis votre mère. Après votre départ d’hier j’ai eu un souvenir, une photo de vous et de votre père. Je me suis rappelé mon mariage avec votre père, le magnifique garçon que nous avons eu, ma grossesse... »
    Les deux garçons étaient choqués, mais heureux en même temps. Ils la ramenèrent chez eux et poursuivirent leur vie dans le bonheur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.